Arbracame.fr » Mes démarches » Indemnisation pôle emploi : comment est-elle calculée ?

Indemnisation pôle emploi : comment est-elle calculée ?

De nos jours, un vrai malaise se fait ressentir chez les employés d’une entreprise. Le doute s’est installé en eux quant au futur de leur emploi. S’il leurs arrivait de perdre leurs emplois, ils doivent s’inscrire au Pôle Emploi le plus vite possible afin de commencer à toucher les allocations retour à l’emploi au plus tôt.

Les allocations retour à l’emploi (ARE) sont versées par Pôle Emploi comme indemnités chômage aux demandeurs d’emploi qui remplissent les conditions d’indemnisation. C’est un versement mensuel variable qui leur sera fait.

Les conditions afin de percevoir les ARE :

Des conditions de validité existent afin de pouvoir prétendre toucher les ARE. Les voici :

  • Durée travaillée : avoir travaillé au moins 88 jours ou 610 heures lors des 28 mois précédents.
  • Rupture du contrat de travail : elle ne doit pas avoir été faite de manière volontaire (démission par exemple).
  • Capacité physique : être physiquement capable de travailler.
  • Inscription : il faut s’inscrire en tant que chercheur d’emploi au Pôle Emploi.
  • Recherche de travail : il faut que le demandeur soit en constante recherche d’emploi.
  • Résidence en France : il faut être résidant du territoire français.
  • Possibilité de retraite : si vous pouvez demander la retraite au taux plein, alors vous n’êtes pas éligibles pour recevoir les ARE.

Pour toucher les indemnités chômage, il faut remplir toutes ces conditions sans exceptions.

Calcul du chômage :

En moyenne, près de 60% de votre ancien salaire net vous sera versé.

Le montant des indemnités varie. Le facteur principal pris en compte est le salaire brut perçu au cours des 12 derniers mois de travail.

Il faut savoir que le montant minimum journalier est de 29.06 euro en 2018, multiplié par le nombre de jours du mois en question. Pour un mois de 31 jours, cela équivaut à 900.86 euros.

Voici les rémunérations qui peuvent être également prises en compte lors du calcul de vos ARE :

  • Le salaire fixe mensuel
  • Le salaire variable
  • Les heures supplémentaires (maximum 208 heures par mois)
  • Les primes
  • La prime du 13ème mois

La durée légale des indemnités :

La durée d’indemnisation équivaut à la durée travaillée durant les 28 derniers mois avant le licenciement.

Exemple : une personne ayant travaillé 7 mois au cours des 28 derniers, recevra des indemnités pendant 7 mois seulement.

Un autre facteur entre également en jeu, il s’agit de l’âge de la personne. Il y a trois catégories :

  • Pour les – de 50 ans : la durée maximum d’indemnisation est de 2 ans, et ce, même si la personne a travaillé plus.
  • Entre 53 et 55 ans : la durée maximum est cette fois de 2ans et demi.
  • Pour les + de 55 ans : la durée maximum passe à 3 ans à présent.

D'autres infos