Arbracame.fr » Mes démarches » Simulation chômage : que faut-il savoir ?

Simulation chômage : que faut-il savoir ?

Le chômage est une situation d’inactivité qui touche des millions personnes dans le monde, que vous soyez à la recherche d’un travail et que vous n’en trouvez pas, que vous ayez été renvoyé et que vous vous retrouvez sans emploi ou encore licencié. Plusieurs circonstances peuvent vous poussez à toucher des allocations, dans quelles situations peut-on y avoir accès ? Comment les calcule-t-on ? Car plus votre salaire est élevé plus vos allocations le sont.

Quelles sont les choses à savoir sur la simulation chômage ?

  • Vos allocations chômage dépendent de votre ancienne paye, si elle était élevée celles-ci le seront aussi, l’allocation minimum est de 29,06€ et maximum de 248,19€ par jour.
  • Les allocations sont montées de 0,7 % en 2018, cette dernière s’applique même aux salaires de référence qui ont des rémunérations d’au moins 6 mois. Elles jouent un rôle primordial dans le calcul de vos allocations. Le calcul est fait à partir des anciens salaires ainsi que des primes.
  • Pour avoir droit aux allocations il faut être adhérent à la sécurité sociale pendant 122 jours au cours des 28 derniers mois précédant la rupture du contrat ceci est à appliquer pour les moins de 50 ans, pour ceux qui les dépassent il faut prendre en considération les 36 derniers mois. Il faut également être inscrit aux demandeurs d’emplois et chercher constamment un travail, cela prouve votre volonté à retourner dans le domaine du boulot.
  • Avoir atteint l’âge du départ en retraite peut vous empêcher de toucher aux allocations, ainsi qu’être inapte à l’exercice d’un emploi.

Comment s’effectue le calcul des allocations ?

  • Pour calculer l’allocation journalière de votre chômage, pôle emploi utilise deux formules et choisit le montant le plus élevé entre les deux soit 40,4 % de votre dernier salaire journalier plus 11,92€ ou bien 57 % de votre salaire journalier, après avoir comparé entre les deux le plus grand revenu sera celui qui vous sera accordé le temps que vous puissiez accéder à un nouvel emploi. Si le résultat de ce calcul est moins de 29,06€ qui est le montant minimal, pôle emploi retiendra ce prix pour vous aider. L’allocation ne dépasse jamais plus de 75 % du salaire journalier que vous aviez l’habitude de toucher quand vous étiez embauché.
  • Des sommes d’argent peuvent être prélevées sur vos allocations pour cotiser pour votre retraite ou pour la contribution sociale généralisée ou encore à la contribution à la réduction de la dette sociale, pôle emploi vous donnera vos allocations une fois par mois pour que vous puissiez faire face à vos dépenses personnelles et familiales.

En tout cas il ne faut pas s’inquiéter, pôle emploi vous fera part de toutes les informations concernant le montant et la durée de votre indemnisation ainsi que le jour où elle débutera.

D'autres infos