Arbracame.fr » Sante » Scope : quelle est son importance ?

Scope : quelle est son importance ?

Le scope est un appareil qui surveille en continu le travail cardiaque, la respiration, le taux d’oxygène dans le sang et le pouls. Cet appareil connait une très large utilisation surtout aux services de la réanimation, aux urgences, aux différents blocs opératoires et SAMU. l’appareil est muni d’un écran qui affiche en permanence les valeurs vitales comme la fréquence cardiaque, le tracé de l’ECG (électrocardiogramme qui donne une idée sur le travail cardiaque), la fréquence respiratoire, le pouls, la saturation du sang en oxygène, la tension artérielle, la pression veineuse centrale, et la température corporelle.

Comment placer un scope ?

  • Vérifier que le scope soit bien branché à la prise.
  • Envisager une dépilation du patient si nécessaire avant de placer les électrodes.
  • Vérifier le bon placement des électrodes afin d’obtenir un tracé cardiaque correcte.
  • Placer l’oxymétre à l’index du patient et surveiller son emplacement de temps en temps car il est facile à tomber du doigt.

Quelles sont les différentes utilisations du scope ?

Le scope est un appareil qui a beaucoup amélioré la prise en charge des patients, et qui a facilité aussi la surveillance de l’évolution de leur état de santé. Surtout ceux qui présentent une extrême urgence de telle que le choc hypovolémique, le choc anaphylactiques, le choc cardiogénique et le choc septique, ou encore sur le plan respiratoire, la crise d’asthme sévère, la détresse respiratoire quelque soit son origine, l’œdème pulmonaire aiguë ainsi que n’importe quelle autre urgence touchant un tel ou tel organe. Il est utilisé en routine pour les patients hospitalisés et au niveau des blocs opératoires afin de surveiller les valeurs vitales des patients anesthésiés et détecter rapidement tout trouble, dans le but de bien agir et garder la vie des patients en toute sécurité. Le scope a beaucoup allégé le travail des infirmiers à recueillir à titre d’exemple la fréquence cardiaque et respiratoire, la tension artérielle et la température corporelle chaque 20 min pendant 15 jours comme au cours du traitement alternatif non chirurgical des polytraumatisés, il permet d’assurer aussi un bien être aux patients, car ils ne seront pas obligés de supporter tout le temps, le serrement du brassard ou encore la douleur d’une aiguille pour réaliser un prélèvement sanguin, afin de mesurer la saturation sanguine en oxygène…

Pourquoi scoper le malade n’est pas toujours une bonne idée ?

  • La surveillance humaine est toujours plus sensible que celle d’un appareil.
  • Le scope perd son utilité lorsque la sonnette d’alarme est bloquée ou défiante.
  • Il sert à rien de scoper un malade loin du personnel soignant, seul dans sa chambre.
  • Le défibrillateur et la trousse d’urgence sont indispensables, car le scope est un appareil qui indique juste les valeurs vitales et il n’a aucun un rôle thérapeutique et donc il ne sert à rien de l’avoir seul en main.

D'autres infos